mercredi 11 avril 2012

Les objets du culte (2)

La saga Star Wars a ses fans, ses geeks, ses maniaques, elle est à l'origine du développement du "merchandising" du cinéma (c'est à dire vendre le plus de produits dérivés possibles à partir d'un film à succès : photos, figurines, tee-shirts, mugs, jeux, etc).
L'un des premiers produits dérivés est le livre. Nous ne parlons pas ici des romans ou enquêtes qui ont inspiré le film, mais bien de l'inverse, de romans conçus à partir du film, qu'on appelle "novélisations".


Le premier intérêt de L'Empire contre-attaque, rédigé par Donald F. Glut et paru en France aux Presses de la Cité dans la collection Rouge et Or en 1980,.est qu'il témoigne d'une époque. Couverture cartonnée, format intermédiaire entre grand livre et livre de poche, la version romancée du film est sortie dans une collection pour enfants existant depuis 1947, rachetée par Nathan en 1991, et dont une grand partie du catalogue a aujourd'hui disparu.

"Luc Skywalker avait quitté la base rebelle depuis de longues heures et il commençait à ressentir le poids de la fatigue et de la solitude. Jusqu'à présent, les missions de reconnaissance n'avaient révélé la présence d'aucune forme de vie intelligente sur la planète de Hoth où l'Alliance avait établi son avant-poste. Situation réconfortante du point de vue de la sécurité, mais difficile à supporter pour les hommes qui, comme Luc, patrouillaient seuls, jour après jour, à travers le désert uniformément blanc.
- Et en plus, ce fichu monde n'est qu'un gigantesque congélateur, tenta de plaisanter le jeune homme."

Ce début annonce la couleur : pas de la grande littérature mais un honnête travail d'écriture à partir du synopsis dans lequel, par exemple, la pensée du personnage remplace les idées visuelles.Au passage il en profite pour faire des vannes, tout seul, dans le froid, ce qui accentue certainement le fameux "poids de la solitude" évoqué quelques lignes plus haut.
L'auteur de la novélisation, Donald F. Glut, est un cas un peu particulier du cinéma, un touche à tout, assez proche dans l'esprit du producteur-réalisateur de films à sensation William Castle, avec qui il a d'ailleurs collaboré.Lui est acteur-scénariste-réalisateur-producteur. Il est né en 1944 et sa dernière réalisation date de 2008. On lui doit une trentaine de films derrière la caméra, une quarantaine de scénarios et une cinquantaine de rôles devant. Presque tout est inédit en France. Dommage ! On aimerait voir à quoi ressemblent Frankenstein meets Dracula, The teenage Frankenstein, Dinosaur Destroyer ou encore Superman Vs. The Gorilla Gang... 

Cliquez pour agrandir l'image et voir le nom francisé des robots
A l'époque dans le film (et donc dans le roman qui sort dans la foulée) Luke Skywalker s'appelait Luc, Han solo, se prénommait Yan, Darth Vader était Dark Vador et, surtout, Chewbacca s'appelait Chiktabba... 
Le livre compte 206 pages, est illustré de 24 photos hors-texte, couleurs et noir et blanc, la traduction est soignée : un produit honnête et de bonne facture, ce qui est loin d'être le cas de la majorité des novélisations.



Rareté : le bouquin se trouve en fouinant aux puces ou chez les bouquinistes. Surles sites d'occasion, il coute entre 1 et 24 €. ATTENTION : la réédition au Fleuve Noir n'est pas illustrée, il y a juste le texte, c'est naze...   

1 commentaire:

  1. :-) Instructif mais pas seulement. Je suis mort de rire là!
    Merci ;-)

    RépondreSupprimer