mercredi 30 septembre 2009

Tout Tex

La presse en parle peu alors allons-y gaiement ! Réédition du premier livre de Patrick Brion (voir post du 29 mai 2009 ici-même) consacré à Tex Avery. Très, très beau livre de grand format, aux éditions du Chêne, il recense l'intégralité des courts métrages réalisés par l'écureuil fou du cartoon. Le livre n'est pas que beau. Il propose des esquisses rares, une série de calques reconstituant l'animation d'une seconde de film, et même un superbe encart se dépliant en trois volets pour illustrer le gag du "travelling de la maison blanche" !
Il offre des dizaines de dessins en couleurs et noir et blanc, et pointe quelques idées géniales en reproduisant le découpage (voir illustration ci-dessus), la composition, le mouvement, les audaces d'un créateur halluciné. Cette filmographie réussit à être rigoureuse et ludique à la fois, fourmille d'informations précieuses, et raconte un univers plus complexe et détonnant qu'il paraîtrait au premier regard.
Vingt-cinq ans après sa première édition, le livre n'a absolument pas pris une ride, à l'image du génie du dessin animé à qui Patrick Brion rend ici le plus bel hommage.

Tex Avery de Patrick Brion - éd du Chêne - 188 pages - 310x250 mm - 1242g - 35 €

dimanche 6 septembre 2009

T'as eu raison de la prendre violette !

...Comme la lune n'est pas le plus connu des films de Joël Séria.
Peut-être parce qu'il vient après la période Jeanne Goupil (la belle est troublante actrice tourne aujourd'hui essentiellement pour la télévision, et poursuit une carrière de peintre sous le nom de Jeanne Lichtlé)
En revanche, Marielle a toujours le premier rôle et, comme d'habitude chez Séria, il transcende son personnage de grand con ! Tourné en 1977, avec une étonnante Sophie Daumier (chaude, féline, à la fois très présente et un peu ailleurs aussi) ...Comme la lune prolonge la quête du plaisir qui irradie Charlie et ses deux nénettes (1973) et Les Galettes de Pont-Aven (1975). Rire qui s'étrangle, cul qui dérape, dialogues jubilatoires et féroces, et appétit d'ogre : du cinéma français avec du souffle et une belle descente.
Mention spéciale à Dominique Lavanant qui, après la pute bigoudenne des "Galettes", assure ici un rôle ingrat mais essentiel.

Dans l'extrait ci-dessous, découvrez un couple heureux et chaud comme la braise, dans un petit miracle de décorum seventies.

video

Le film est disponible dans le "coffret Joël Séria" sorti chez Studio Canal. Indispensable.