samedi 27 décembre 2014

Le contraire de Walt Disney

Le fanzine Darkness continue à explorer en profondeur le cinéma qui dérange, qui fait mal, qui fait débat. Le sexe, la politique, la religion, l'obscénité : tout ce qui peut être attaqué, voire censuré, intéresse la revue qui ne se contente pas du regard critique mais en brasse aussi bien les aspects juridiques, médiatiques, sociologiques...
Le numéro 15 s'attaque au cinéma qui éclabousse : le gore et ses avatars les plus déviants comme le "torture porn" par exemple.
Il coute 11€ et on peut le commander chez Sin'art.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire